07072018-img_6895.jpg

EVENT // DINLOW JAM

EVENT // DINLOW JAM

Les rails ont tremblé, les tibias ont saigné, les bikes ont été malmenés et les filles de bonne famille ont été enfermées chez elles à double tour le samedi 7 Juillet alors que les sauvages de la Dinlow crew et les guests ont retourné la ville de Metz pour l’édition 2018!

La Jam la plus zinzin de l’est qu’elle disait la publication … et bien on peut dire qu’ils ont tenu leurs promesses !


Textes : Brice Meiner - Photos : Brice Meiner
Clementlp le 19 juillet 2018

 

Dans la plus pure tradition des jam, le but était simple : casser les spots les plus connus de la ville avec les locaux qui étaient présents mais également quelques-uns qui ont quitté leur soleil natal comme Thomas Py, Mickael Legendre, Skipy ou encore Nicolas Badet le temps d’un week-end. Nos deux parisiens Charly et Marwan Ayari nous ont également fait l’honneur de leur présence.

Le cortège s’est réuni au bowl de Metz pour quelques tours de chauffe où Erwan Perelman de chez canettelife a su nous ouvrir l’appétit.  Le convoie mené par Rayane Tougani sur son BMX side car a assuré le son durant toute la journée avec son enceinte embarquée dans le plus pure style ghetto ! La hôte chargée tel le père noël mais en plus cool, il a distribué les lots et a sorti les pires insanités aux plus méritants spot après spot. 

Premier lieu, premiers tricks. Arrêt au gap transfert  devant la passerelle du Graoully,  où chacun est passé à toute blinde histoire de bien taper la bosse qui fait office kicker. 360 et tailwhip ont fait légion!  On enchaine ensuite avec le set de 14 marches et son rail interminable où le journaliste présent pour l’évènement nous a gratifié de deux tentatives  de boardslide, certes infructueuses mais sacrément engagées ! Tous y ont tapé leur petit grind histoire de laisser une trace de leur passage.

 

07072018-img_7000.jpg

 

Petit arrêt  au set suicidaire de 13 marches, chiffre qui n’a pas porté bonheur à Théo Briery qui a tenu bon en y posant héroïquement son truck driver! On ne peut malheureusement pas en dire autant de sa monture : deux chambres à air à l’atterrissage, oui Monsieur!

Ne s’arrêtant pas sur la casse, on passe au légendaire whoop contest racing où faux départs et coups bas sons vivement encouragés ! Comme à son habitude, il s’est tenu sur les bosses en terre devant le  centre Pompidou. La race garde sa réputation frapadingue avec la casse d’un cadre qui a rompu net! Les dinlow grands seigneurs ont gratifié le malheureux du premier prix : un cadre tout neuf s’il vous plait !

Pas le temps pour les larmes ou les blessés (parce qu’il y en avait), le joyeux troupeau repart direction place Mazelle où les habitués bloquent une trappe d’accès avec les moyens du bord et s’improvisent un plan incliné à l’ancienne pour skateurs et rideurs. Les lignes s’enchainent entre manuals et grinds sur le curb pour finir en beauté sur le plan incliné. C’est moi ou on y a vu passé un superman seat grab?

 

07072018-img_7102.jpg

 

Il est temps de remballer et de filer place de la république pour le contest de sauts en longueur sur les plans incliné qui, on le dirait on spécialement été conçus pour l’évènement. C’est ici que  Arnault Wolff nous a fait la démonstration d’un vol transatlantique remportant haut la main l’épreuve.  La rumeur dit qu’il aurait été contacté par Aibus après ce saut. Rapide arrêt au mini rail au pied de la tour Coislin où certains ont tenté de mettre fin à leurs jours et d’entrainer certains membres du public par la même occasion. Mais il en faudra plus pour arrêter tout ce jolie petit monde. Arrivée au volcano, porte des allemands où la température est montée d’un cran. Plus ardu qu’il n’y paraît, le module a donné du fil à retordre à tous ceux qui s’y sont essayés. Les tricks au coping s’y sont enchainés histoire de décrocher les nombreux lots encore disponibles.

 

07072018-img_7342.jpg

 

Il est déjà l’heure de se poser sur l’avant dernier spot de la journée qui n’est autre que la rampe d’accès de l’un des bâtiments Boulevard du Pontiffroy. Les rideurs ont coupé par la route histoire d’avoir assez d’élan pour taper le long rail qui s’y trouve, faisant klaxonner quelques automobilistes au passage. 

La jam touche à sa fin, plus qu’un spot mais pas des moindres puisqu’il s’agit des arches du pont éblé. Tous ont laissé parler leur talent à coup de wall tap, 360 bus, tailwhip et autres barspin, tous ça pour nous en mettre plein les yeux et de clore cette édition 2018.

 

07072018-img_7745.jpg
07072018-img_7590.jpg

La soirée s’est poursuivit au château 404, où les groupes de rap ont mis l’ambiance pour laisser place plus tard à une scène punk rock. Certains ont profité du virage improvisé la veille avec les palettes trouvées sur place et des derniers rayons du soleil, en slalomant entre vis et morceaux de bois saillants.

La Dinlow a assuré l’organisation du début à la fin tout en rendant cette journée complètement folle. Un grand merci aux sponsors, à Adrien lecomte qui a animé la journée armé de son mégaphone à Marc dont le nom de famille pourrait être Dinlow tellement il s’est investi dans le projet et à la ville de Metz qui a su jouer le jeu, ainsi qu’aux membres de la crew qui ont escorté le cortège pour nous mener à bon port et assurer le show. Il n’y aura jamais assez de lignes ici pour décrire avec exactitude l’ambiance de cette journée, mais ont vous attends de pieds ferme l’année prochaine pour la vivre avec nous et la rendre encore plus barge !

 

PS: Retrouvez Brice Meiner sur Instagram à @Zephyr_MB pour plus de photos! 

 

Exclusif