_o3c9118-2-2.jpg

FOLIO // FLORENT BARBERET

FOLIO // FLORENT BARBERET

Photographe originaire de la région lyonnaise Florent Barberet nous a régalés avec ses magnifiques clichés de l'énorme BMX Street Station éditions 2017! Il revient fraichement de Barcelone, comme pas mal de rider en ce moment, et nous ramène une fois de plus de très belles photos. Proposant toujours un travail soigné et esthétique il était normal pour nous d'aller à sa rencontre pour en apprendre un peu plus sur lui et sur ses passions, le BMX et la photographie.


Textes : Clément Le Page - Photos : Florent Barberet
Clementlp le 29 janvier 2018

Salut Florent, peux-tu te présenter ? 

Eh bien, je m’appelle Florent Barberet, j’ai 24 ans et je viens d’un petit bled appelé Tarare à 30 minutes de Lyon.

Comment as-tu débuté la photographie ? Et par quel type de matériel es-tu passé ? 

Alors, j’ai commencé la photo il y a environ 5 ans lorsque mon père m’a offert mon premier appareil numérique, un petit canon 1100d pour shooter nos cascades en BMX avec les copains. Mais je m’y suis vraiment mis après deux ruptures consécutives des croisés il y a 3 ans ce qui m’a un peu refroidi niveau vélo, et beaucoup poussé vers la photo. 
Je m’y suis donc mis à fond pour pouvoir continuer à aller aux sessions avec la petite band du Magic vélo cross que vous pouvez retrouver sur Instagram ( @magicvelocross ).
Un peu plus tard je suis passé sur un 7D et à l’heure actuelle j’utilise un 5DIII et une petite brochette d’objectifs !

Quels sont tes principales inspirations et le travail de quels photographes apprécies-tu ? 

Les photographes qui m'ont inspiré sont nombreux, mais celui que j’admire le plus et qui m’a vraiment donné l’envie de faire de la photo reste Vincent Perraud. Même avant d’avoir un appareil en main je voyais ses photos de vélo publiées dans les magazines de Bike et je les trouvais vraiment cool. A ce jour, il m’inspire toujours et j’espère devenir aussi doué que lui. 
Et plus recémment je suis devenu un grand fan de Chris Burkard, un photographe de surf et d’aventure des plus talentueux. 

_o3c8489.jpg
Turn down - Mataro Lost Trail

"j’aime créer un cadre naturel avec ce qui m’entoure !"

Y a-t-il des techniques ou un style de photo que tu affectionnes plus particulièrement ? 

Pas vraiment, je m’essaye à toutes les techniques même si j’ai un petit faible pour la superposition des plans en ce qui concerne le BMX, j’aime créer un cadre naturel avec ce qui m’entoure !

La photographie est-elle ton emploie principal à l’heure actuelle ? 

Malheureusement, non… À vrai dire, je n’ai jamais vraiment gagné d’argent avec la photo, j’ai fait quelques évènements, mais rien de bien concret niveau finance.  J’aime tellement la photo que j’ai un peu de mal à monnayer mon travail, puis on ne va pas se mentir, je ne suis pas très doué pour décrocher des contrats haha.  Mais j’espère bien un jour arrêter mon travail d’employer agricole pour vivre de la photo.  Inch allah comme on dit !  Donc si vous êtes intéressé par mon travail n’hésitez pas à me contacter! Je suis toujours prêt à faire fumer les objectifs !

Le monde de la vidéo est proche de celui de la photo, es-tu attiré par ce domaine ? Tu as déjà réalisé des vidéos ? 

Alors oui, j’ai eu une période où je filmais un peu, mais je me suis vite rendu compte que lors des sorties filming j’avais cette irrémédiable envie de shooter plus que de filmer, il y a tellement plus de possibilités avec à la photo. 
 

_o3c7513-2.jpg
Le fameux curve wall de Lyon

Qu’est-ce qui t’anime dans le fait de shooter ? 

Ce que j’aime le plus c’est le fait de pouvoir immortaliser un moment particulier, même pas forcément un moment prévu à l’avance, j’aime me faire oublier lorsque je shoot que les sujets soient naturels, ce qui ne m’empêche pas aussi de faire des photos réglées au millimètre. 

Tu reviens de Barcelone pour un trip BMX d’où tu ramènes de très beaux clichés ! Qui sont les riders qui t’ont accompagné et comment c’est passé ce voyage en terre catalane ? 

Alors oui, je suis partie en terre catalane avec deux bon amis du MVC Clement Oliver ( @klmvc ) et Pierre Paradis ( @_pierreparadis_ ) pour une petite semaine de vacances au chaud. On a aussi retrouvé un autre membre du MVC sur place et pas des moindres, notre athlète national Anthony Perrin qui passe l’hiver sous le soleil. 
Le but du trip n’était pas de fumer les spots ni de faire des photos particulières mais juste de passer du bon temps ensemble à rouler, faire la fête et boire quelques cerveza ! Pour débuter le trip on s’est arrêté à un vieux bowl des années 70 qui avait été enfouie puis déterrer il y a quelques années et c’était plutôt cool ! Puis le reste de la semaine on a déambulé dans les rues de Barca sur quelque spots et Skateparks et enfin pour finir en beauté on est allé au mythique Lost trail de Mataro qui est vraiment ouf ! 

Titre de la galerie: 
Une semaine à Barcelone

Comment s’organise une session de shoot en général ? Tu as une idée en tête sur un spot précis ou c’est plus libre, tu y vas un peu rock’n rool et tu avises sur le moment ? 

Ça dépend, lors des regroupements, j’ai plutôt tendance à guetter le bon moment, observer les riders, voir ce qu’ils font et où ils le font, rechercher les angles sympas, jouer avec le décor en gros à l’instinct. 
En ce qui concerne le spot prévu à l’avance j’analyse bien l’endroit et recherche où les flashs iraient le mieux pour que quand le rider se lance, la photo soit réussie à tous les coups. 
Mais malheureusement le crew du MVC réduit de plus en plus et les riders chaud de faire des images se font rare… 

Tu ne shootes pas que du BMX, c’est important pour toi de faire un peu de tout ? Quels autres sujets aimes-tu prendre en photo ? 

Alors justement du fait de ne pas toujours avoir quelqu’un sous la main pour shooter du vélo, je me dirige de plus en plus vers la photo de paysage, je me suis découvert une âme d’aventurier, j’adore explorer de nouveaux endroits en pleine nature, plus particulièrement la montagne, ce qui m‘a amené à shooter pas mal de VTT et aussi un peu de surf. 
Je pense que le fait de shooter différents styles d’image est vraiment important, ça permet de découvrir d’autres perspectives et de faire avancer sa vision de la photo. 

_o3c8015-2.jpg
_o3c7786-2.jpg

Le BMX est l’une de tes passions, à quel moment as-tu commençé à rouler et qu’est-ce que cela t’apporte comme pratique ? 

J’ai dû commencer à rouler il y a une bonne dizaine d’années, mais du coup depuis mes ruptures des croisés j’avais quasiment arrêté de rouler de peur de me re faire mal une troisième fois... Je commence juste à re rouler tranquillement et j’avoue que ça me fait vraiment plaisir de juste faire quelques airs et de retrouver la bonne ambiance avec les copains ! 

Où peut-on admirer ton travail et te contacter ? 

Eh bien vous pouvez suivre mon travail au jour le jour sur Instagram ( @florentbar_art ) où je publie une nouvelle photo tous les jours, ou autrement sur mon site webhttps://www.florentbarberetart.com/ ) ou vous retrouverez le meilleur de mon travail. 
Si non pour me contacter voici mon email : barberet.florent@gmail.com  !

 

Merci d’avoir répondu à nos questions et à bientôt !

Exclusif