25012016-ag000246.jpg

LOCAL // BELMONTE RIDE

LOCAL // BELMONTE RIDE

Les démarches dans le bmx méritent d'être supporté ! C'est pour quoi nous nous sommes intéressés à Bijan Kesseler et la marque qu'il a concocté à travers ses voyages et ses rencontres ! Nous y voici, avec notre ami qui n'en est pas moins surprenant !


Textes : Erwan Perelman - Photos : Belmonte Ride
Clementlp le 21 août 2018

 

Salut Bijan, est ce que tu peux te présenter !

Salut, je m’appelle Bijan Kesseler, j’ai 26 ans. Après mes études d’ingénieur en mécanique en Allemagne je me suis fait indépendant dans le sens où j’ai créé mon entreprise de création de meubles et accessoires en matière béton renforcée de tissu de carbone et/ou verre qui s’appelle Bijan Concrete. J’ai mon atelier à Gonderange au Luxembourg. Je donne aussi des cours de BMX aux enfants volontaires qui souhaite apprendre le BMX, pour la ville de Luxembourg chaque samedi à Hollerich au skatepark couvert. Depuis peu, j’ai lancé une marque de fringue et accessoires avec mon pote Sebastián Perez de la Patagonie en Argentine. Ce qui est une activité au sein de mon entreprise.

 

D’où viens-tu ?

Je suis né au Luxembourg Ville. Et je vis aussi ici maintenant.

 

24072018-20180724_101321.jpg
La Furiosa!

 

 

On t'a vu récemment sur des événements français avec ton van et ton stand Belmonte ! Peux-tu nous expliquer d'où vient ce projet ?

Oui mon vieux van aka La Furiosa me ramène partout haha

Depuis un stage au Pays basque espagnol chez la marque de vélo Orbea, je retourne chaque année voire les potes là-bas. L’année passée je m’enfuyais avec ma camionnette à nouveau du Luxembourg et j’étais à l’Eurocamp puis San Sebastián. Là j’ai rencontré Seba (Sebastián Perez) qui était lui sur un backpack trip avec son BMX en Europe. On s’est bien entendu et lorsqu’il a vu le van il me demandait si j’avais envie d’allait au Lost bowl, Belmonte, Portugal. Là, je ne pouvais pas dire non haha. Le lendemain on était en route vers Málaga pour remonter à travers le Portugal vers le pays basque. Ce fut trois semaines pleines d’expériences et d’aventures ! La ville et le bowl de Belmonte nous ont fascinés. Car il n’y avait personne et c’était au milieu de rien. C’est là que nous nous sommes dit qu’on voulait lancer notre truc. Sebastian travaillant en tant que freelance Graphique designer en Argentine dessinait déjà pour d’autres marques. Ce qui était une combine top.

Au retour à San Sébastian en revenant d’une fête notre camionnette était cambriolée. Les BMX, la caméra avec toutes les photos, vidéos et les bagages avait été volés. Ce qui nous a donné encore plus de raisons de lancer ce projet pour regagner les sous d’un nouveau vélo. Du coup on a discuté de tout ce qu’il fallait faire par Skype et puis Seba lança le truc en Argentine et moi en Europe.

Ce qui nous restait sur le téléphone portable a permis de faire une vidéo du Road trip et de la naissance de la marque. 

 

 

 

 

"Ma camionnette qui a été nommé La Furiosa durant le voyage, a cause de sa rapidité incroyable haha"

 

 

Ça paraît vraiment être bonne ambiance, tu cibles que le bmx ou tu vises d'autres publics pour la vente ?

Dès le début on voulait faire quelque chose qui ne regroupe pas que le BMX. Comme dans notre vie ou durant notre road trip, ce n’est pas que le BMX. C’est d’aller à de nouveaux endroits, découvrir des nouvelles personnes, profiter de la nature (mer, montagne,..). Ma camionnette qui a été nommé La Furiosa durant le voyage, a cause de sa rapidité incroyable haha est aussi devenu symbole de notre image de marque et de tous ceux qui partagent cette joie de ne pas avoir de plan fixe et de rouler là où la camionnette nous amène. Dès le début on a aussi fait des tanktops filles, parce qu’on veut motiver les filles à prendre leur planche, vélo et d’aller au skate-park ou cruiser à travers la ville. Par exemple au Luxembourg, on a un skate-park immense mais le nombre de fille qui roule n'est malheureusement pas très élevé. Ce serait super si les milieux BMX, skate... étaient plus diversifié en matière de pratiquantes.  

Malgré notre passion pour le BMX, les milieux que ce soit skate, ou bmx sont souvent fermés sur eux-mêmes. Pour nous la mixité est importante et enrichissante. Donc peu importe ce qu’on fait, du moment où on est actif et fait ce que l’on aime.

Il y a aussi le milieu surf qui est très présent car seba vit au bord de mer en Patagonie et beaucoup de ses amis sont dans ce milieu. Et, il y fait les photos. On vise un peu tous les types de vélos aussi. Par exemple, le cyclotourisme car on a deux filles qui nous représentent et qui roulent maintenant depuis 4 mois au Maghreb, Espagne Portugal pour finalement revenir par la France jusqu’au Luxembourg IG : @darookiesride. Un autre pote (IG : @filipch) qui roule depuis le Luxembourg jusqu’au Portugal en vélo de route.

 

10082017-10082017-172045-00422-1.jpg

En 3 mots est ce que tu peux résumer ta marque ?

Plutôt que prendre 3 mots, j’aimerais prendre 3 paroles qui suivent l’image de la marque.

La vida es una tombola

Ride for fun

Playground earth

 

Depuis combien de temps tu fais ça ?

Mars 2018, les premiers articles sont sortis.

 

Est-ce que c'est ton activité principale ?

Moitié création en béton, moitié Belmonte. Tout au sein de mon entreprise Bijan’s Concrete.

 

Tu comptes en vivre ?

Oui, à voir ce que rapporte le futur. La vida es una tombola !! haha

 

Merci pour cette présentation, nous te souhaitons une réussite alors, tu sembles déjà bien parti.

 

Suivez Belmonte sur Facebook et Instagram!

Exclusif