img0380.jpg

LOCAL // LEGALIZE BMX SUMMER TRIP + ITW

LOCAL // LEGALIZE BMX SUMMER TRIP + ITW

Il y a des personnes peu médiatisées mais qui pourtant font avancer et vivre le BMX en France. Sans eux, les minots et les municipalités ne sauraient vers qui se tourner pour appréhender notre sport. C'est le cas de l'association Legalize BMX qui réunit des gars motivés à entreprendre de belles choses : events, implication dans la construction du skatepark local, construction d'un DIY... Pourtant les mecs n'oublient pas pour autant de s'amuser comme vous le verrez dans leur vidéo : Summer Legalize, où ils ont parcourus un bon bout de l'Europe. On voulait en savoir plus sur eux et c'est chose faite grâce à cette interview, on les remercie d'ailleurs d'exister et d'être le vecteur de notre sport qui en a bien besoin.


Interview : Thibaut Devaux - Photos : Edouard Legras, Adrien Rossion, Romain Villerot, Martin Depaix, Franck Sisounol
tbdv le 20 décembre 2016

Malaga, Danemark, Hollande, Allemagne… Les gars de Legalize ont fait de la route et sont revenus avec de belles images ensoleillées de leur trip pendant l’été.
Retrouvez dans la vidéo Martin Depaix et Romain Villerot qui ont répondu à nos questions. Ainsi que Joffrey Leballeur, Alexandre Bibollet, Adrien Rossion, Pierre Bession, Edouard Legras et Fabian Vigier en vadrouille à travers l’Europe lors de leurs vacances estivales. Vous apprécierez les apparitions de Erwan Perelman, Jules Bonenfant et Pierre Tortereau qu’ils ont croisés sur leur passage.

     

L'INTERVIEW

Salut les gars, vous pouvez vous présenter rapidement?

R/ Romain Villerot, 22 ans dont 8 de vélo. Je suis né et j’ai grandi à Reims. Pour le moment je suis en alternance entre mon école en région parisienne et la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, où j’implante un gros moteur diesel de secours d'une puissance de 3 megawatt (mesure de sécurité suite à Fukushima). Je continue en CDI dés là fin de mon contrat en février, donc c’est cool !

M/ Martin Depaix, 21 ans, originaire de Reims également et je roule depuis un peu plus de 8 ans.  On a commencé ensemble dans notre skatepark de quartier —en gros VTT pour ma part— avec Martin et notre pote Cyril. Je viens de finir mon BTS cet année, je travaille un peu aléatoirement..

 

Vous êtes bien actifs au sein de l’asso Legalize BMX, comment a t-elle été créée?

R/ L’association Legalize Bmx a été créée en 2001, avec l’objectif de promouvoir la pratique du BMX sur Reims et ses alentours. J’ai repris l’asso en 2012 avec Pierre Bession (trésorier) et Martin pour faire avancer les choses. Depuis on a fait des déplacements aux events, des jams, notamment une dans un ditch qui était autrefois un sacré spot. Nous voulions surtout une meilleure visibilité aux yeux de la mairie à l’époque, dans l’optique de la future création d’un park.

img1368.jpg
Edouard Legras fait glisser les pneus à Marignane

J’ai vu que vous étiez aussi impliqués dans la création du skatepark de Reims en 2014. Vous pouvez nous en dire plus sur le projet et les relations avec les skateurs et la municipalité?

R/ Cela s’est fait un peu par hasard en fait ! Un soir on s’est rendu à une séance plénière de notre quartier avec Martin pour péter une gueulante sur l’état dégueulasse de notre skatepark. Ce soir là, toute l’équipe municipale était présente. L’adjointe aux sports nous a dit en fin de séance « On est sur un projet d’envergure pour la construction du skatepark, voulez-vous vous joindre à nous ? » Bien sûr qu’on y est allés ! 

Le souhait de la mairie était aussi d’intégrer au mieux cette nouvelle structure dans l’environnement paysager. On a donc été consultés avec les skateurs de Skateandthecity —avec qui on s’entend super bien— sur la forme du park, la disposition et la taille des modules et les courbes. Initialement la couverture et l’éclairage du park étaient prévus mais la nouvelle municipalité en place nous fait attendre.

 

Pour des riders, quel est le meilleur moyen de faire bouger les choses et de s'impliquer dans la création de leur skatepark local ?

R/ Les conseils que je donnerais aux gars souhaitant s'impliquer c’est de se rassembler en association, sans association tu ne fais rien ! Et même ne pas hésiter à s’associer avec les skateurs dans une seule asso (cf. BRST à Troyes et SBN à Nancy). Puis établir le contact avec la mairie par le biais de la direction des sports. Enfin l’essentiel à mon sens, c’est de faire des événements comme des démos ou des contests. On a aussi la chance d’avoir le Fise Expérience depuis 5 ans sur Reims qui joue énormément en terme de communication et de promotion de nos sports.

img0345.jpg

 

 

Apparement vous avez aussi construit un spot DIY éphémère dans un immeuble à Reims ; le PARK’in. Vous pouvez nous en dire plus sur cette histoire ?

R/ Dans le projet du Park’in à la base, il y a l’asso Velours qui à réquisitionné l’immeuble puis y a organisé un vernissage, une soirée micro entreprise et monté un bar également. Au sous-sol nous avons fait notre DIY avec les skateurs. Le spot éphémère est là jusqu’au 31 janvier, il y a des initiations BMX avec Raphaël Chiquet et du skate aussi. C’est accessible à tous moyennant une entrée payante pour couvrir les frais  de construction et d’assurance. 

 

 

 

 

img0346.jpg
img2008.jpg

On l'a vu avec votre vidéo "Summer legalize" vous aimez bien bouger, c'était comment ce trip ?

M/ En fait il y a eu plusieurs trips, vers avril on est descendus à malaga avec le bon Bibol (Alexandre Bibollet) pendant une dizaine de jours, on y a d’ailleurs rencontré quelques gars du CLUUT.. #partyeveryday. Et cet été, on a décidé de partir essayer le fameux " street dome " du Danemark. Ce qui nous a fait faire une chouette petite boucle en passant par la Belgique, la Hollande, l’Allemagne et le Luxembourg. Un grand merci à la mère d'un pote qui nous a laissé son camping-car, c’était vraiment bien on a pu faire le trip sans trop se ruiner.

img0546.jpg
Le park de North Brigade à Colongne où les pegs ne sont pas autorisés

Quels sont les plans pour le futur?

R/ Avec l’association on vas faire un gros trip à Malaga au printemps et d’autres par la suite. Continuer de filmer pour sortir une mixtape de la scène Rémoise et des riders de passage. Et ça discute d’un t-shirt pour l’asso en collaboration avec Canettelife. Il y a des idées, il faut juste que ça se concrétise.

 

 

 

" R/ Le bmx est une belle et grande famille, si ce n’est pas ma deuxième ! Merci à mes amis qui m’ont toujours soutenu dans mes projets. "

 

#IRIDEFORMAT

Titre de la galerie: 
la galerie

Exclusif