3617783.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

LOCAL // MATTHIAS DANDOIS & AXELLE LAFFONT / MILF

LOCAL // MATTHIAS DANDOIS & AXELLE LAFFONT / MILF

Depuis longtemps on sait que parfois le bmx peut mener à tout, et ce n'est pas Matthias Dandois qui dira le contraire. Ce personnage haut en couleur a depuis longtemps dépassé les frontières de notre petit monde du bmx, et ce n'est pas si étonnant finalement de le voir débarquer en tant qu'acteur dans un film à gros budget.
Comme d'autres piliers des "sports d'action" comme le skater Jason Lee ou encore Spike Jonze il faudra peut-être s'habituer à voir le nom de notre flatlander légendaire sur l'affiche de films à venir. Pour en savoir plus sur son expérience 
nous sommes passés de l'autre côté de l'écran avec Matthias et Axelle Laffont, la réalisatrice de MILF.


Textes : Daniel Mini - Photos : Milf
Clementlp le 25 mai 2018

Matthias, il y a quelques mois tu as surpris le petit monde du bmx en apparaissant en tant qu'acteur dans le trailer de MILF. Peux-tu nous expliquer comment tu as atterri sur ce tournage?
- Axelle Laffont, la réalisatrice était invitée à la Sosh Freestyle Cup cet été pour mon invitationnal et en fait elle a vu les finales. Après le contest elle m'a approché, m'a expliqué qu'elle était en train de faire le casting de son film et m'a demandé si ça m'intéressait d'essayer. Deux semaines plus tard je passais mon tout premier casting pour un film, à Paris. J'ai été rappelé pour un second casting avec Marie-Josée Croze (une des actrice les plus actives en France). Axelle m'a donné trois heures de cours trois jours avant cette
audition. Ca a plutôt bien marché et une semaine plus tard je recevais un coup de téléphone me disant que j'avais le rôle.

C'est ouf.. Tu n'avais jamais eu cette envie d'être acteur avant ça ? Personne ne t'avait rien proposé?     
- J'en sais trop rien. J'imagine que c'est un peu le rêve de tout le monde d'être dans un film, pour moi peut-être aussi mais je n'ai jamais imaginé que ça m'arriverait. Je sais que j'ai toujours été assez à l'aise devant une caméra et que je ne suis pas du genre timide, mais faire l'acteur c'est vraiment autre chose.

Comment s'est passé la rencontre avec les actrices ?
- J'ai d'abord rencontré toutes les actrices pendant une séance de lecture du scénario à Paris. Ca s'est fait vraiment naturellement. Axelle est vraiment détendue, très joyeuse et sait comment instaurer de bonnes vibes. Marie-Josée est géniale et Virginie est vraiment super amicale aussi. Après une dizaine de minutes c'était un peu comme si nous étions de vieux potes.
 

0657681.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

C'était un peu comme rattraper trois ans de cours de comédie condensés en vingt heures super intenses.. Retour à l'école Baby !

 

 

 

Est-ce que les acteurs t'ont formé sur place, ou as-tu suivi des cours avant le shooting?
- Pendant un mois j'ai suivi vingt heures de cours de comédie avec une coach avant le commencement du tournage. Etre acteur c'est vraiment dur et en fait c'est un vrai travail. Elle m'a donné énormément de conseils pour que je me sente mieux. Généralement quand quelqu'un pointe une caméra sur vous votre corps a tendance à se figer, c'est une réaction humaine. J'avais surtout besoin d'apprendre à me détendre et à rester naturel. L'intensité du regard est aussi très difficile à contrôler et j'ai dû beaucoup travailler là-dessus.
J'ai appris le script du mieux que je pouvais jusqu'à ce que je sois super à l'aise avec plus tout un tas de petites choses. C'était un peu comme rattraper trois ans de cours de comédie condensés en vingt heures super intenses.. Retour à l'école Baby !

Comment te sentais-tu au moment de tourner ta toute première scène hors bmx?
- Les premiers jours ont vraiment été un enfer. Vingt jours avant de commencer à tourner je me suis salement niqué la cheville à la Voodoo Jam, avec une bonne grosse entaille sur le côté du pied. Après ça j'ai traversé trois fois l'atlantique pour aller au Fise d'Edmonton, et ensuite direction le sud de la France pour le début du tournage. Mais ma cheville me tuait littéralement ! Je n'ai rien voulu dire car je savais bien que quelque chose n'allait pas. Le tout premier jour on tournait une scène sur un petit bateau et mon pied était carrément de
toutes les couleurs et grave enflé ! J'ai fait de mon mieux mais Axelle s'est rendu compte qu'un truc n'allait pas. Elle a fini par capter mon pied et elle a flippé, du coup ils m'ont direct amené à l'hostho ! Les docteurs ont diagnostiqué une belle grosse infection . Au départ le docteur m'annonce que je ne serais pas capable de marcher pendant au moins trois mois après l'opération qu'il prévoit le lendemain ! J'étais dans la merde, le film était dans la merde, bref c'était la merde ! Finalement le lendemain le chirurgien arrive, re-ausculte mon
pied et décide de donner sa chance aux antibiotiques. Je suis resté cloué au lit trois jours à l'hôpital et mon pied a fini par redevenir normal ! Ils m'ont extrait une méchante quantité de de pus et du coup j'étais opérationnel (rires). La première scène après cette histoire c'était une scène de sexe avec Marie Josée. Au point où j'en étais je m'en foutais, j'étais juste heureux d'être sur le plateau et en bonne santé.

Chaud ! Souvent en interview les acteurs confient que les scènes d'amour sont les plus compliquées à tourner, ça ne t'a pas vraiment posé de problème ?
- J'étais nerveux car je ne savais pas trop à quoi m'attendre en fait, et la première chose qui m'est venu à l'esprit c'était si j'allais chopper la gaule ou pas ! (rires) On a beaucoup parlé de la scène avec Marie-Josée avant de la filmer, et elle m'a rassuré, comme quoi ça allait bien se passer. L'équipe est vraiment restreinte pour les scènes d'amour : juste le réalisateur, le directeur de la photo, le premier assistant et les preneurs de son. Ils font tout pour qu'on soit le plus à l'aise possible. Axelle voulait que la scène soit jolie et pas du tout
trash donc c'était assez facile. Merci à toute l'équipe pour ça..

Avec le vélo tu es habitué à être devant une caméra, mais être filmé sur un film ça doit être une toute autre histoire ?
- Tu sais quoi, ça m'a semblé plus facile d'être shooté sur ce film que sur certaines de mes récentes parts vidéos (rires). Je peux être un cauchemar à filmer pour avoir des bons clips, mille excuses à tous ceux qui ont un jour pointé leur caméra sur moi.. Je plaisante à moitié mais quand tu es sur un tel tournage ils te traitent vraiment comme un roi. Tout ce que
tu as à faire c'est d'être présent sur le plateau, faire ce qu'ils te demandent quand ils t'appellent et ensuite retourner chiller dans ta loge. Ca n'est vraiment pas comme quand tu dois gamberger devant un gros rail ou flipper face à un set de quinze marches où tu risques ta life. Bref j'étais vraiment détendu et Axelle était là pour me dire quoi faire, d'ailleurs elle est vraiment incroyable en dirigeant ses acteurs. a ne pouvait pas mieux se passer.

Avais-tu le droit de rider entre les prises ?
J'imagine que je n'étais pas supposé rider mais bon je l'ai fait quand même. Je suis allé au Japon pour le Flatark vers le milieu du tournage donc il fallait que je garde la forme. Ça a été un cauchemar avec les assurances apparemment mais ils ont réussi à faire en sorte que ça passe. Ils m'ont dit que c'était IMPOSSIBLE normalement. Tout le monde flippait mais bon je l'ai fait (rires).

On connaît Axelle Laffont comme actrice et comme comique et ce que beaucoup aiment c'est qu'elle est vraiment capable de tout sur un plateau, comment est-elle en tant que réalisatrice?
- Axelle est quelqu'un d'incroyable sur plein de niveaux. Elle n'est pas aussi délurée dans la vie, c'est simplement un rôle qu'elle interprète à la télé ou sur scène. Sur le plateau c'est juste une personne normale comme toi et moi, super positive avec de bonnes vibrations. Elle avait à gérer une équipe de soixante personnes et elle a trop assuré. C'était sa première réalisation et crois-moi c'est pas facile tout le temps. Respect .

Tu as cotoyé de très près Axelle Laffont, Marie-José Croze, et..Virginie Ledoyen..As-tu conscience que tu réalises un peu le fantasme de beaucoup de Français avec ce film?
- Ahah, je suis pas trop au courant de ça! C'est que du plaisir et du jeu mec, les gens en font tout un plat de rencontrer des gens célèbres mais ce sont juste des personnes normales en fait. Peut-être aussi que c'est moi, je n'ai jamais été du genre “fan”. Si quelqu'un est cool bah je vais être cool avec lui, si quelqu'un est arrogant avec moi bah je peux être un vrai connard aussi. Marie Josée et Virginie ont été surper adorables avec moi et le reste de l'équipe. C'était comme si on était en vacances le temps du tournage. J'ai vraiment adoré putain. 

Les autres acteurs qui jouent tes potes sont débutants aussi ?
Victor Meutelet est le plus jeune mais il a déjà pas mal d'expérience. Wael Sersoub a joué une fois avant MILF et avait fait quelques boulots en tant que mannequin. Ils savaient ce qu'ils faisaient et m'ont grave aidé. Ils n'ont rien à voir avec les sports d'action ou quoi que ce soit. Ils sont vraiment cools et c'est aussi grâce à eux que cette expérience a été aussi agréable.

0898306.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Est-ce que les scènes de riding que l'on verra dans le film étaient prévues dans le script ou ont-elles
été ajoutées selon ton feeling ou celui d'Axelle Laffont?
- En fait les scènes de bike ont été ajoutées au scénario après qu'ils m'aient choisi pour le film. Je suis trop content de ça c'est clair!

Est-ce que cette expérience t'a donné envie de continuer ? Verrais-tu ça comme une reconversion après le flat ?
Je viens juste de signer dans une grande agence (VMA) qui s'occupe de comédiens et il paraît que c'est du lourd, enfin je sais pas j'y connais rien (rires). J'adorerais continuer c'est sûr car c'était vraiment une pure expérience. Je suis un bmxer avant tout quand même, je ne pourrais pas vivre sans rider et il me reste encore un paquet d'années de riding. 

As-tu des remerciements ?
Pas spécialement, merci à Axelle pour tout, c'est vraiment une belle personne.
Merci à mes parents de me soutenir.
Peace and love.

Exclusif