yanncondor

YANN NAVARRO // HOMECOMING

YANN NAVARRO // HOMECOMING

Un vieil adage dit que les voyages forment la jeunesse.. Que ce soit pour un week-end à l'autre bout de la France pour une jam, un trip en Angleterre ou en Espagne pour découvrir des spots mythiques. Ces moments font souvent partie des meilleurs souvenirs de la vie du bmxer. Mais parfois certains décident de passer la vitesse supérieure en partant à l'aventure plusieurs mois à l'étranger. C'est ce qu'a fait Yann Navarro quand il a décidé de partir en solo à la découverte d'un des pays qui fait le plus rêver ces maudits frenchies.
Le kid de la ville rose vient tout juste de rentrer d'un an passé au pays des souris géantes, c'est l'occasion idéale de lui faire une petite interview Homecoming qui, pourquoi pas vous servira si vous avez envie de tenter l'aventure vous aussi.


Intro & itw : Daniel Mini - Photos : Corey Bonadiesi, Tyson McCaig, Yann Navarro
tbdv le 16 octobre 2017

LE DÉPART

Alors Yann, tu es rentré depuis deux semaines.. Pas trop violent le contraste ?

Hey mate ! Non ça va toujours attaché à ma bonne vieille ville de Toulouse. Revoir la famille et les potes ça fait plaisir. Et j'avoue que le retour en plein été ici a bien aidé, Melbourne ça caille en hiver. Mais c'est clair qu'après presque un an là-bas ça change !
 

Tu y réfléchissais depuis combien de temps ? Raconte la raison qui t'a poussé à partir à l'aventure en Australie et pas en Moldavie par exemple

J'ai fini mes études il y a deux ans maintenant, et après ça je me voyais pas trop rentrer dans la vie active directement on va dire (rires). Et l'idée de me faire une année à l'étranger pour changer d'air me plaisait bien. L'Australie ça m'a de suite séduit de part les retours que j'en ai eu : paysages à couper le souffle, soleil, plages, des spots dingues pour rider partout etc. Puis j'avais quelques contacts là-bas et l'idée s'est mise en place assez facilement au final ! La Moldavie..euh...c'est différent on va dire.
 

Comment as-tu été accueilli là-bas? La rencontre avec les riders locaux a-t-elle été facile?

Grâce à Thomas Calcagno (Merci Choco!) qui est arrivé en Australie bien avant moi, j'ai pu avoir les contacts d'un crew de riders qui sévit dans le nord de Melbourne avec le shop BMX Anchor. J'ai juste demandé à certains d'entre-eux si ils avaient des plans pour me loger sur Melbourne et l'un d'eux (un grand merci à Stefan) m'a répondu “ouais bien-sûr vient squatter chez moi!”. La magie de la famille du petit vélo... En plus il parle un peu français et j'avoue que ça m'a aidé au début parce que l'accent Australien c'est quelque chose. J'ai pu ainsi rencontrer la plupart du crew et qui sont devenus des bons potes qui m'ont fait découvrir pleins de spots et avec qui j'ai pas mal festoyé. Après avec le réseau de contacts j'ai vécu dans plusieurs collocations à Melbourne et ailleurs en Australie et c'était vraiment cool!

craddlestreetmelbourne
Yann profite d'un énorme craddle posé dans les rues de Melbourne - photo: Tyson McCaig

QUESTIONS PRATIQUES

Combien de thunes faut-il mettre de côté avant de partir dans un tel trip ? Comment l'as-tu financé ?

Le gouvernement Australien préconise d'avoir 5000$ sur son compte bancaire pour pouvoir venir en visa vacances-travail (1 an) de façon sûre. Moi je suis parti avec 2000€ de côté (presque 3000$) que j'ai gagné en faisant un peu d'intérim ici. Si tu travailles assez vite en Australie tu peux largement financer ton trip, j'en connais beaucoup qui sont partis avec bien moins que ça mais faut savoir que la vie est un peu plus chère. Par contre si t'aimes bien la bière et les clopes mieux vaut prévoir un max de tunes.. (rires)

 

En France si tu te blesses tu es pris en charge par notre système de santé, comment ça se passe en Australie? Est-ce risqué de partir à l'arrache ou faut-il prendre une assurance?

Ouais franchement mieux vaut prendre une assurance à l'étranger surtout si tu vas là-bas pour rider. En Australie c'est un peu comme aux states d'abord tu payes, ensuite on s'occupe de toi, sauf blessure grave j'imagine. Et les tarifs ça charge ! Perso j'ai eu besoin de 5 petits points de suture au niveau du tibia après une chute et aux urgences on m'a demandé d'avancer 500$ avant de me recoudre...
 

condoradelaide
Condor au dessus de l'Adelaide City trail - photo: Tyson McCaig

Les bikes sont-ils acceptés dans tous les parks? Pour le street, tu risques des amendes? Comment sont les flics en général?

Perso j'ai jamais vu de parks interdits aux bikes. Et la street, pas vraiment de soucis du moment que tu portes un casque quand tu croises les flics. Eh oui le casque est obligatoire dans la rue sous peine d'une amende sympathique. Mais bon dans les grosses villes ils ont autre chose à foutre que d'aligner des gamins en 20'' mais dans certains endroits ils peuvent être assez présents aussi. En général ils sont plutôt cools je dirais, j'ai jamais eu vraiment de soucis avec eux, sauf pour le port du casque (rires).

 

Obligation de trouver du taf et de s'acheter une caisse pour bouger vu la taille du pays?

Ben si tu viens avec un demi-million pas besoin de bosser ! Mais si t'es pas riche comme moi ouais c'est mieux et c'est assez facile en Australie. Puis si tu gères bien le truc tu peux te faire pas mal de sous en peu de temps. Et la caisse oui obligé si tu veux bouger en dehors des villes.

 

Même si tu restes longtemps dans une même ville, caisse obligée?

Pour la plupart des villes c'est mieux ouais si tu veux bouger sur les spots, c'est souvent mal desservi par les transports en commun. Melbourne est la grosse exception, là c'est le contraire en voiture c'est l'horreur à cause du trafic mais t'as le train (cher) donc on avait plus tendance à bouger en vélo. Par contre c'est vite au minimum 30 minutes pour aller sur un spot (voir plus) vu comme la ville est immense et du coup les gars que j'ai rencontré pédalent fort avec de gros braquets. J'avais un peu du mal à les suivre j'avoue (rires).

pipeaction.jpg
cascade.jpg

L'EXPERIENCE

Quel genre de taf tu peux faire pour être à l'aise? As-tu des conseils pour chopper de l'intérim?

Moi j'ai pas mal bossé dans la construction (main d'oeuvre sur échafaudage sur sites de construction etc.) et dans l'événementiel (festival, démontage, montage de scènes, châpiteaux etc.) souvent avec des agences d'intérim. Et l'avantage c'est d'être plutôt bien payé et tu peux rester en ville pour sessionner après le taf avec les potes. Et souvent c'est la branlette, les Australiens c'est pas des acharnés (rires). Une fois mon superviseur m'a quand même dit qu'il fallait juste que j'ai l'air d'être occupé à travailler! Passer par les agences d'interim ça demande un peu plus de paperasse et un certain niveau d'anglais mais au final c'est pas très compliqué et c'est bien mieux que d'être exploité dans une ferme. Sinon les contacts ça marche beaucoup pour trouver du travail aussi.

 

invertbowl
Ça penche le bike au desssus des courbes bien raides du bowl de Northcote - photo Cory Bonadiesi

Tu te verrais t'y installer pour y vivre comme certains le font?

Je sais pas trop, l'Australie a ses avantages mais je reste très attaché à notre bonne vieille France surtout culturellement et socialement parlant. Puis j'ai tous mes potes et ma famille ici !

kangooroo.jpg

Question obligée, as-tu croisé des Kangourous?

J'en ai croisé un paquet de morts sur le côté de la route ouais ! En fait ce qu'il faut savoir c'est que c'est un vrai fléau là-bas! Il y en a beaucoup trop, plus que d'humains apparemment et ils sont tellement nombreux qu'ils doivent en abattre régulièrement. Dès que tu sors de la civilisation tu en croises plein sur le bord de la route surtout au levé du jour et à la tombée de la nuit (j'ai pas trop compris pourquoi). Et ces idiots, affolés par les phares ils sautent au beau milieu de la route au dernier moment et c'est le drame. Du coup les mecs qui roulent beaucoup dans l'outback ont v'là les pare-buffles. Moi j'en ai vu quelques-uns de très près et ils étaient plutôt cools et pas trop effrayés. Ceux-là devaient avoir l'habitude de voir des hommes parce qu'en général ils détalent sec. Par contre je m'amuserais pas à faire le con avec un kangourou de 2m de haut un peu énervé.

Titre de la galerie: 
SOUVENIRS DE VOYAGE

Quelle est la ville la plus intéressante pour les parks, et celle pour le street?

Honnêtement la meilleure ville en Australie pour rider que ce soit en street ou en park c'est Melbourne. La scène là-bas est immense (plus de 500 bmxeurs et 4 bmx shops) et la ville regorge de spots de street et de skateparks tous différents les uns des autres. Puis la ville est hyper contemporaine (street art, musique, mode, hypsters vegans sans glutten, écolos etc.), vivante et il y a toujours un truc à faire le soir. Le seul hic c'est la météo capricieuse en dehors de l'été. Les Australiens disent qu'il peut y avoir les quatre saisons en un jour et c'est pas loin de la réalité! Sinon Camberra c'est très lourd aussi pour rouler (énormes skateparks, plusieurs trails, street) mais c'est plutôt mort comme ville en dehors de la ACT Jam qui était dingue.

La qualité et la variété des parks est elle supérieure à ce qu'on voit en France? Il n'y a que du gros ou c'est varié?

Ouais clairement même si on commence à être plutôt bien en France maintenant ! Et c'est super varié ça va de la grosse street plaza à la pool énorme en passant par tout types de bowls. Mais oui certains bowl/pool étaient assez intimidants mais finalement je prend moins de plaisir à rouler ce genre de monstres.

Titre de la galerie: 
HOMECOMING SESSION SHOOTÉE PAR DANIEL MINI

As-tu un prochain trip de prévu?

Pour l'instant à part des petits trips en Europe rien de prévu. En fait on va se lancer dans une grosse colloc de riders à Toulouse avec rampe dans le jardin et tout. Du coup je cherche un taf ici mais rien ne dit qu'à l'avenir je me relance dans un trip de quelques mois !

Remerciements?

Je tiens à remercier énormément toutes les gueules d'Aussie et de Kiwis que j'ai rencontré pendant mon trip et qui m'ont toujours super bien accueilli ! Huge thanks to all of you guys!! Je remercie également mes sponsors Volume Bikes et Demolition parts qui m'ont soutenu même à l'autre bout du monde. Merci David d'avoir fait le lien, et bien sûr Flo du shop Bike Square Toulouse qui continue de me mettre bien ici au pays!

Exclusif